Alienor Tribal – Aria Tribal Sisters

Quel est ton nom et/ou nom d’artiste ou les deux?

Salut, je m’appelle Marianne, mon nom d’artiste (que j’ai donné aussi à mon association, dans un moment cruel de manque d’inspiration) est Alienor Tribal. 

Ton job ?

J’ai longtemps essayé de compartimenter, mes deux vies étant tellement différentes, et puis je n’essaye plus c’est trop compliqué et tu te sens un peu une double personnalité.

Dans la vie diurne, je suis ingénieur, je suis titulaire d’un doctorat en géosciences, je travaillais tout d’abord en valorisation de la recherche publique, puis depuis quelques années en financement de la recherche collaborative (les projets d’innovation entre les entreprises et les laboratoires) plus particulièrement dans le domaine du numérique, mais mon petit doigt me dit que cela va changer sous peu.

Depuis quel âge pratiques-tu la danse ?

Je pratique la danse depuis 5 ans grâce à ma maman qui me traînait par la peau du C, bref l’arrière du justaucorps à des cours de danse moderne tous les mercredi, sur le campus, juste au dessus d’une salle de musculation que j’ai énormément fréquentée par la suite quand j’étais sportive de haut niveau (et ça c’était drôle).

Donc danse moderne 6 ans, puis natation synchronisée 6 ans, puis j’ai fait de la monopalme en compétition (rien à voir? sisi, voyez les ondulations ça vient de là 🙂 ).

Quelles danses pratiques-tu actuellement ?

En ce moment je prends des cours de danse latines (salsa, bachata et kizomba), et bien sur la danse tribale. J’ai découvert le ball room version vogue durant cette période de confinement, je sens que je vais explorer.

Tu as pratiqué d’autres danses avant ?

j’ai essayé la danse orientale, ce qui m’a amenée à la danse tribale 🙂 , j’ai fait quelques années de flamenco, c’était beau mais difficile, et la prof disons écrémait par le haut, bref, ça m’a un peu découragée.

Le Kung-fu ça compte? 🙂

Comment es-tu arrivé.e à la danse tribale ?

J’y suis arrivée … par la musique de Natacha Atlas, un univers de rythmes et de senteurs, de mouvements, de beATS® mystérieux, avec le transglobal underground.

J’ai donc logiquement essayé la danse orientale à Marseille…ce qui ne m’a pas plu.

Chorés, chorés alors que je ne connaissais pas les mouvements de base et m’échinais à les faire, j’ai même réussi à me faire mal au dos.

Une fois encore je ne suis pas entrée par la bonne porte je pense car je trouve très beau le travail de nombreuses danseuses internationales ou copines, comme Angélique (au satin rouge).

Ayant migré à Paris j’ai découvert la danse tribale grâce à Bellyfusions, et j’ai voulu prendre des cours avec Julie de St Blanquat qui m’a refait faire de la danse orientale pour commencer :D.

Mais ça n’avait rien à voir, et désormais j’avais un objectif, devenir une danseuse tribale ! Et J’ai eu dès ma première année la chance de prendre des stages avec des internationaux, comme Anasma (lol un souvenir ému), grâce à Julie encore. Dès les premiers intensifs d’ATS® de Julie j’ai accroché, et dès la seconde année je ne pouvais plus m’en passer, ayant a nouveau migré cette fois à Bordeaux, j’ai créé l’asso et essayé de participer à tous les stages possibles, en France et à l’international.

Tu pratiques quels styles ?

Je pratique le style ATS® FCBD® , je l’enseigne depuis 2012 et suis sister studio depuis janvier 2015, grâce au premier et seul « homecoming » organisé à San Francisco, je ne pouvais pas louper ça!!! Depuis 2012 ou les FCBD® sont venues pour la première fois en France, l’occasion n’a pas manqué en France, en Europe pour prendre des stages avec elles, cela m’a permis de peaufiner tout les détails de cette mystérieuse danse qui s’apprend un peu sous la forme d’un puzzle 😉
je danse aussi le tribal fusion, les deux me plaisent autant, j’ai eu le plaisir de faire des intensifs avec des danseuses incroyables, y compris celui de Rachel Brice à Umrah ! C’est juste que je n’aime pas les chorés, mais les combos longs du datura style avec sagattes inclues, c’est de la balle!

Si tu devais te donner une spécialité par rapport à cette pratique ?

j’aime bien exprimer la musique un maximum au travers de ma danse, rendre la danse très émotionnelle, le solo permettant de garder la structure des mouvements mais de les danser différemment. je suis très sensible au style flamenco, ce n’est pas un hasard si ma première invitée internationale est l’unique DEVI MAMAK ! petite anecdote, je suis allée en Australie à Sydney pour un event pro en 2019 et la semaine suivante…. Devi donnait des stages à Sydney. J’y étais bien sur. Serendipity!

Tu fais partie de quelle tribu ?

ARIA TRIBAL SISTERS yep 😉

Quelles sont tes autres passions ?

Mon chien <3, la création de bijoux lorsque je suis d’esprit créatif, et ce depuis gamine….la natation, la nature, l’océan, être en mer… Et là tu réalises que tu vis depuis des années comme une plante sortie de son pot ou une otarie sortie son élément naturel, ou encore une sirène en exil sur le bateau du pêcheur. Oui je suis bretonne, devrais je préciser.

Où peut-on voir ton/votre travail ?

la chaîne YouTube de Marianne Lamour est pas mal pour trouver des vidéos de nous!

Un mot de la fin ?

En 2013 j’ai pris ma valise pour aller me poser deux semaines à San Francisco, chez une personne très accueillante, avec comme objectif de prendre le plus cours possible au studio mythique des FCBD®, (vous savez la fameuse porte). 

J’étais en arrêt de travail pour burning out, et c’était une manière de remonter la pente. Eh bien c’était une sacrée expérience 😉 Bien sur en tant que frenchie, j’étais débutante (Carolena n’est jamais venue en France), mais j’ai réussi à prendre tous leurs cours, y compris ceux des invitées du studio (Zoe Jakes !) , et c’est fort instructif. 

C’est un peu prendre le TGV de l’apprentissage, si tu tiens le coup tu lèves des verrous dans des mouvements (je pense par exemple à un mystérieux flow de hanches de Kae sur l’egyptian, que j’ai réussi à débloquer en parlant avec elle ! ) 

Mais aussi tu découvres d’autres choses: workshop de balance with Zoe ! toutes les danseuses tribales locales de the bay area… et toi, petit scarabée.

J’ai fait de très jolies rencontres, tribales et burlesques.

Le voyage pour explorer ta passion, c’est la vie !

Merci encore NADIR pour ce groupe !


Restez informé·e du projet et rejoignez les 154 autres abonné·es.

Nadir

Quand la photo rencontre la danse tribale, les passions se mélent et donne naissance aux projets. Après toutes ces belles images qu'elle a su m'apporter, je me suis demandé si un jour je pouvais essayer d'apporter quelques chose à cet univers en retour. Nous verrons cela ensemble ;-)

Laisser un commentaire