Entre les filets de Kiki Chapitre 2 : L’appropriation culturelle.

Je me suis dit que pour comprendre le bordel qui nous habite il fallait retourner aux origines… Essayer de comprendre, déjà, qu’est ce que c’était ce problème, l’appropriation culturelle, le grand maux de ce siècle.

Moi tout ce que je voulais c’était danser.

C’était bouger avec ce corps qui un jour a été inanimé, immobilisé.

J’ai dû réapprendre à marcher et aujourd’hui au lieu de pouvoir danser je dois penser.

Pourquoi ? Pourquoi c’est comme ça ? Alors j’ai été regarder, j’ai été voir.

Qu’est ce que c’était tout ce bazar.

Pourquoi un mot qui n’avait pourtant qu’un sens, un mot de blanc même, tout d’un coup devenait aussi controversé.

Ca fait quelques années que j’en entends parler et aujourd’hui ça vient me toucher : l’appropriation culturelle. Elle.

Mais qu’est ce que c’est ? 

 

Wikipédia dit : “L’appropriation culturelle désigne à l’origine l’utilisation d’éléments matériels ou immatériels d’une culture par les membres d’une autre culture”. C’est tout? Ca me semble trop facile. Déjà parce que c’est Wikipédia. Comme source d’information on fait quand même mieux, même ça reste une base pour commencer les recherches. J’ai de la chance d’ailleurs car aujourd’hui c’est un peu plus sérieux qu’à l’époque où je l’utilisais pour mes travaux d’université. D’ailleurs est ce qu’on parlait d’appropriation culturelle à cette époque? Je dis ça ça remonte à quoi? Plus de dix ans ?

Et surtout ça me semble trop facile car au fond où est le problème si une culture utilise des éléments d’une autre culture ? Continue…

Quelques phrases plus loin un premier élément de réponse : “L’appropriation culturelle se réfère donc souvent aujourd’hui à l’idée que l’utilisation d’éléments d’une culture par les membres d’une culture « dominante » ou jugée néocoloniale serait intrinsèquement irrespectueuse”.

La culture dominante… J’ai déjà entendu parler de ça. La culture dominante. Oui ça il y a dix ans j’en ai entendu parler.

Et j’en entends encore plus parler aujourd’hui… Culture dominante. Mince. Néocoloniale.

Il y a le mot néocoloniale aussi … Donc le colonialisme.. Oh non… Je commence à entrevoir où on s’en va et j’ai très peur.

Ne le sens tu pas venir toi même… Peut être est ce pour ça qu’il y a tant de réfractaire depuis tout ce temps pour en discuter..  tout ça va beaucoup plus loin que tu ne le crois… tout ça va faire mal. 

 

Respire. 

Eric Fassin dit “L’appropriation culturelle, c’est lorsqu’un emprunt entre les cultures s’inscrit dans un contexte de domination”. Paru dans le Monde en 2018.

Or le concept existe depuis les années 1990.

Il faudra donc une petite vingtaine d’années au concept pour sa prendre place dans le monde. Dans mon monde alors que j’ai étudié les sciences sociales, la philosophie et tout le bordel. Et on en entendra parler que récemment.
Mais comment ?


“Ces batailles peuvent donc se livrer sur les réseaux sociaux : l’enjeu a beau être symbolique, il n’est pas réservé aux figures intellectuelles”.
Mais bien sûr Internet. La clé c’est Internet. 

“On parle de culture en oubliant qu’il s’agit de pouvoir”.  De pouvoir. Dominant. Culture dominante. Appropriation. 

Dans un autre article du journal le Monde, portant sur les coiffes amérindiennes une phrase me percute : “On parle de « métissage » lorsque des éléments d’une culture donnée sont adoptés par une autre sans contexte de violence ou encore d’« assimilation »”. Sans violence.

Notion de pouvoir.

Domination. Néocolonial.

Tout ça finalement n’est que le descendant du colonialisme donc… Ce truc qui date du 19ème siècle vient pourrir ma danse. Mais comment ?

Le colonialisme c’est l’idéologie qui justifie la colonisation. La colonisation c’est plus vieux encore.

Christophe Colomb tout ça.
Il y a un épisode fabuleux de South Park qui en parle justement.

Randy Marsh veut abolir le Columbus day, jour férié ce qui révolte les enfants.
Ce qui prouve une fois encore que le sujet est partout. Oui le colonialisme c’était mal. Et probablement que c’est à cause de ça que le monde se fâche… A-t-on réellement demandé aux concernés si on pouvait utiliser des éléments de leurs cultures ?

C’est sûrement là le problème.

L’appropriation c’est un vol. Mais pas un de ces larcins à la Mesrine qu’on tolère voir admire, je parle d’un vol violent, d’un vol insultant.

Si on commence à regarder dans l’histoire… ce qu’a fait cette notion de pouvoir. La colonisation, la décolonisation, l’appropriation… 

 

Tout le problème est là.

 

Ce corps qui devait bouger pour guérir transmet un message politique malgré lui. Cette liberté a un prix. 

 

Alors que faire au jour d’aujourd’hui ?  

 

Pour aller plus loin les liens : 

https://www.lemonde.fr/big-browser/article/2016/09/30/l-appropriation-culturelle-faux-debat-ou-vrai-probleme_5006423_4832693.html

https://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2018/08/24/eric-fassin-l-appropriation-culturelle-c-est-lorsqu-un-emprunt-entre-les-cultures-s-inscrit-dans-un-contexte-de-domination_5345972_1654200.html

https://www.facebook.com/ajplusfrancais/videos/539466746420979

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Jour_de_Christophe_Colomb

Partagez votre amour
Image par défaut
The Sacral Heyem
A cute kind of wierdness you can not understand.
Publications: 2

Laisser un commentaire