Entre les filets de Kiki : Chapitre 3 La colonisation

Poursuivant mes recherches, ce point d’histoire me paraît important. Pas pour savoir quand ça s’est passé,ni où ça s’est passé, parce que dans le fond c’est un peu partout et tout le temps. 

Non j’ai juste besoin de comprendre ce concept simplement.

Car si je reprends donc ma danse ne s’appelle plus tribale car il y aurait un problème d’appropriation culturelle. Et quand je fais des recherches pour comprendre ce qu’est l’appropriation culturelle, je tombe forcément sur cette notion de colonialisme, colonisation, néocolonial etc.

Donc la colonisation qu’est-ce que c’est ?

La colonisation consiste à annexer un territoire, à se l’approprier et à le peupler. C’est un phénomène naturel car on le constate chez plusieurs espèces. On utilise aussi ce terme en médecine pour désigner l’occupation d’une zone par un organisme. Et l’occupation c’est être placé sous domination.

Nous on est l’espèce humaine. Des petits gens qui s’agitent différemment selon d’où ils viennent et où ils vont.

Il s’agit ici donc d’exploiter un pays, qu’il soit désert, peu habité ou déjà occupé par une civilisation qui l’a pleinement investi. Ou déjà occupé par une civilisation. Ou déjà occupé par une civilisation.

 

J’écris tout ça sans être trop organisée, pour ne pas dire défoncée, et je regarde en même temps cet épisode de Friends* où les amis doivent se rendre à une soirée pour Ross. Tout le monde connaît Friends, plus ou moins, je n’ai pas besoin d’expliquer la série. Sinon Internet est ton ami.

Bref dans cet épisode, Chandler revenant des toilettes se fâche avec Joey car celui ci s’est assis dans le fauteuil qu’il occupait ce qui crée la situation comique qui va alimenter l’épisode et nous faire rire, car ici l’enjeu de la possession est finalement risible. Mais réel.

Ce fauteuil était déjà occupé par une civilisation, enfin par Chandler.
Et c’est un principe de base : quelqu’un ne peut pas venir prendre ce que l’on considère à nous. Alors maintenant imaginons que ce soit nos maisons, nos coutumes, nos valeurs, nos vies…


Autre que les raisons économiques et politiques avec ces jeux incessants de qui a la plus grosse, quelque chose d’autre a justifié qu’on vienne exploiter des endroits déjà occupé. Je vais me pencher là dessus, sur le point de vue du colon, et ce sur ce point essentiel qui fait que c’est aujourd’hui le bordel.

Dans la colonisation il y avait une sorte de bienveillance de véhiculée. L’ethnologie a d’ailleurs été créée pour observer, étudier et comprendre pour aboutir à une formulation structurelle et à son évolution.

L’évolution des sociétés.

L’idée en bref que les sociétés sont évolutives sur le même principe que la théorie évolutionniste. Le darwinisme social. Et ainsi envahir un pays est fait pour l’aider à grandir plus vite dans son évolution. Car les colons qui ont construit cette théorie se sont bien sûr placés en haut de cette dite évolution.

 

Maintenant on a les écoles, les routes, la mortalité infantile a diminué de moitié, on a les aqueducs.**


L’autre jour on me l’a présenté ainsi “Kiki si demain une civilisation supérieure venait chez toi et te montrait qu’elle avait une avancée technologique incomparable et te l’offrait ? Grâce à ça demain plus de nucléaire, plus de maladie, rien, tu ne la prendrais pas ?”.
“Grave que si” répondis-je… “Mais en vrai elle me le propose gentiment ou pas?”

On pourrait discuter des heures  sur la valeur de “civilisation supérieure” mais mon point n’est même pas là en réalité.

Si je reprends mon colon préféré Christophe Colomb, nous sommes d’accord qu’il n’a pas débarqué un matin avec la seule idée de partager un savoir. Imagine toi le beau monsieur avec son chapeau arriver tout doucement de sa petite barque : “Toc toc good morning nous avons des connaissances à partager avec vous pouvez vous nous faire une petite place afin qu’on vous les présente ?”.

Non ça ne s’est pas vraiment passé comme ça. L’idée sage de bienveillance n’a pas empêché certains actes douteux. Non c’est pire que ça. La bienveillance a justifié des actes barbares.***

Alors j’ai réfléchi à cette notion, à cette base. Et là ça a été le déluge de questions en émotions :

N’y a-t-il pas là beaucoup trop de condescendance là-dedans ?

Et la condescendance c’est forcément de la bienveillance ?

Ou un concentré égocentrique et déterminé de conquête ?

Et parce que c’est mieux selon ce que je crois, j’ai le droit d’y parvenir par tous les moyens ?

N’importe quel moyen ?

Les moyens avant l’humain ?

Rien n’est tout noir. Rien n’est tout blanc. Et je suis ici désormais dans mon gris.

 


* Friends, saison 03/épisode 02

** Kaamelott, le terroriste. Livre II, 09.

*** https://www.lepoint.fr/culture/un-missionnaire-denonce-la-contamination-des-indiens-avec-la-variole-06-04-2020-2370190_3.php

 

The Sacral Heyem
The Sacral Heyem

A cute kind of wierdness you can not understand.

Publications: 4

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.