Marie Marwen

Marie Marwen

Wendy Allen, FCBD® Emeritus ©Carrie Meyer (The Dancer's Eye photography)
Wendy Allen, FCBD® Emeritus ©Carrie Meyer (The Dancer’s Eye photography)

Traduit avec l’aimable autorisation de Wendy Allen, membre de FatChance Bellydance®.

Article publié le 1er juin 2011 sur Facebook puis repris sur le site FCBD.

Article original en anglais : ” What it Takes to Perform With an ATS Group”, lisible en suivant ce lien.

**************************************

Les qualités nécessaires pour pouvoir monter sur scène avec une troupe ATS

Lorsque quelqu’un commence à prendre des cours d’ATS, souvent une des premières questions est : « Quand est-ce que j’intégrerai la troupe / danserai sur scène ? »

La réponse est : pas tout de suite. Même si vous avez très envie de monter sur scène pour vous exprimer artistiquement, vous avez une responsabilité vis à vis des autres danseuses et du public.

La première chose à savoir sur le fait de danser ATS sur scène, c’est que cela ne concerne pas uniquement vous. Cela concerne avant tout le groupe.

L’ATS est une forme de danse basée sur l’improvisation de groupe. Cela implique  des groupes de 2 à 4 personnes, avec une personne qui dirige (lead), et cette meneuse (leader) enchaîne les pas à la volée. Cela nécessite du talent, une connaissance approfondie des mouvements, des transitions et des formations, ainsi que beaucoup de confiance et un haut degré de confort avec vos partenaires de danse. Vous devez être suffisamment réceptif pour pouvoir lire leur langage corporel, connaître leurs habitudes – même bizarres – et leurs mouvements fétiches, et savoir comment ils entendent la musique.

Bref. Ceci étant dit, que faut-il faire pour pouvoir danser sur scène ? Il faut prendre BEAUCOUP de cours, et il faut s’entraîner ÉNORMÉMENT. Nos cours de niveau 1 sont organisés selon un format de 6 semaines, et ceux de niveau 2 selon un format de 12 semaines. Vous devez suivre au moins un cycle complet de chaque niveau avant de passer au niveau 3, qui est le niveau à partir duquel vous commencez à monter sur scène. Mais avant de vous dire : « 18 semaines, ce n’est pas si terrible », il faut savoir que la plupart des élèves auront besoin de répéter le niveau 1 AU MOINS deux fois avant de passer au niveau 2. Pareil avec le niveau 2, bien que beaucoup auront besoin de répéter plus de deux fois ce niveau, parce que les pas sont plus complexes, et par ailleurs il faut du temps pour s’habituer à mener (lead) et changer de formations. Comptez au moins une année de cours réguliers, voire deux, avant votre première performance.

Vous pensez peut-être que vous connaissez suffisamment le format pour vous « incruster » après une longue absence. Détrompez-vous. Si vous n’êtes pas venu en classe pendant un certain temps, nous avons besoin de nous habituer à nouveau à danser avec vous.

Vous pensez peut-être que parce que vous avez une autre formation en danse orientale, vous n’avez pas besoin de voir les bases de l’ATS. Détrompez-vous.

Vous pensez peut-être que parce que vous êtes arabe / égyptien / turc, etc., vous n’avez pas besoin de voir les bases de l’ATS. Détrompez-vous.

Il s’agit d’un format spécifique avec son propre vocabulaire. Vous devez apprendre les bases avant de pouvoir progresser. Il est injuste, vis-à-vis des personnes qui investissent temps et efforts, de permettre aux danseurs inexpérimentés d’aller dans les niveaux avancés. Encore une fois, il ne s’agit pas de vous, il s’agit du groupe. Gardez constamment cela à l’esprit. Faites-en votre mantra.

 

Wendy Allen, FCBD® Emeritus ©Shelly Hamalian
Wendy Allen, FCBD® Emeritus ©Shelly Hamalian

 

FCBD ne fait pas passer d’audition, ni nos troupes d’élèves. Enfin, je reformule : nous faisons passer une audition, mais cette audition commence dès le niveau 1, et continue tout au long de votre « cursus ». Les profs sont attentifs, et observent. Et le talent ne fait pas tout, c’est aussi une question d’attitude. Nous sommes plus susceptibles de choisir un danseur moins compétent mais avec une attitude positive et humble, qu’une diva qui peut danser comme une pro. La technique peut être améliorée. Il est beaucoup plus difficile de changer de personnalité. Ce n’est pas drôle d’avoir à gérer une diva. Et même si nous prenons au sérieux ce que nous faisons, nous voulons aussi y prendre du plaisir.

Ironiquement, * la plupart * des personnes qui ont fait partie de FatChance ne l’avaient pas demandé. Nous avons été invitées. La plupart d’entre nous n’avaient jamais souhaité être membre de la troupe. Cette humilité est une qualité souhaitable à nos yeux. Dans un format de danse de groupe, il n’y a pas de place pour une diva.

Bref. Si vous voulez monter sur scène avec une troupe ATS, voici ce que vous devez faire. Venez systématiquement en cours. Ayez une bonne attitude, ne soyez pas une diva. Concentrez-vous, faites de votre mieux pour vous adapter à la culture des cours. Et peu importe votre expérience, revenez toujours au niveau 1 et au niveau 2, car en dépit de ce que vous pouvez penser, vous n’avez jamais appris tout ce qu’il y a à apprendre à propos d’un mouvement. Si vous pensez que vous savez tout, vous vous trompez lourdement.

© Wendy Allen 2011
Traduction Marie Marwen 2014

Marie Marwen

Accro à l'ATS® depuis plus de 10 ans, je passe beaucoup (trop ?) de temps à visionner de manière compulsive des vidéos et à recueillir des infos sur les origines et sources d'inspiration de cette belle danse. On ne m'appelle pas WikiMarie pour rien... ;-) Ah, aussi, je suis la grande prêtresse de la déesse A. (les initiées à ce culte comprendront...).

Cet article a 3 commentaires

  1. C est super d avoir repris cet article ! Ça le rend accessible a toute la communauté. Dans un autre dans la même dynamique (si seulement je retrouvais l auteur mais Marie saura peut etre :p) elles evoquaient l integration progressive d une troupe en fonction de critères établis par son leader. D abord dans le chorus. Puis en tant que follower. Et finalement, la possibilité de prendre le lead. Bref, intégrer la troupe c est aussi par étapes.
    Bisous !

    1. Le but du site était également de rassembler du travail réalisé pour mieux le mettre en lumière qu’on puisse en profiter facilement. Il aurait été dommage que cette traduction de notre chère Marie ne soit pas exploitée 🙂

  2. Merci Marianne ! Je crois que je vois de quel article tu veux parler, je dois avoir sa traduction dans mes archives, je vais chercher !!! 🙂

Laisser un commentaire

Fermer le menu