Sirode

Sirode

Bonjour, voici un article (oh non de la lecture !) Ayant pour but d’expliquer comment proposer une candidature correcte et efficace à un festival ou tout type d’événements.
Je propose cet article en tant qu’artiste ayant roulée sa bosse sur des scènes ouvertes , des concours , en tant qu’artiste/professeur sur des festival , et même en qualité d’organisatrice d’événements.
Bien entendu je parle avant tout d’expérience et cette parole n’est pas évangile.
 

1. Qui êtes vous ?

Ça paraît bête comme ça , mais partez toujours du principe que l’on ne vous connaît pas.
Vous vous sentirez toujours tenue de bien expliquer qui vous êtes, ce que vous faites , ce que vous proposez pour l’événement.
Un organisateur sera toujours plus prompt à répondre à une offre concrète et bien formulée .
Donc n’hésitez pas à expliquer clairement : qui vous êtes, votre expérience, votre proposition.
 

2. Ne capitalisez pas sur la méconnaissance des organisateurs.

On le voit malheureusement un peu trop souvent avec le tribal : Ne délaissez pas le travail pour une belle esthétique en espérant que ça passera.
Si vous avez de la chance ; oui ça passera mais vous vous traînerez un syndrome de l’imposteur à vie.
Si vous n’avez pas de chance , votre orga connaîtra votre discipline et vous remettra à votre place, ça fait toujours mal à l’ego.
 

3. Montrez de quoi vous êtes capable

Envoyez une BONNE vidéo !!! Non pas celle tournée entre 23h et minuit un jour de pleine lune alors que vous sortiez d’une gastro.
Dites vous bien que l’organisateur n’a que ça pour juger de vos compétences, donc proposez une vidéo correcte.
Qu’est ce qu’une vidéo correcte me direz vous ?
  • une vidéo nette au niveau de l’image. (Donc pas celle tournée par tonton Roger qui est persuadé qu’il peut filmé correctement après les 4 pastis de l’apéro)
  • une vidéo sur laquelle on voit votre danse (donc pas celle de gala de fin d’année ou vous danser à droite de la copine en violet) .
  • une vidéo qui présente un travail soit en cours soit aboutit, mais quoiqu’il soit quelque chose de travaillé (oui les orgas se marrent sur certaines vidéos, et parfois ils pleurent aussi)
Donc attention aux vidéos d’improvisation, c’est vraiment du quitte ou double (sauf pour les pro qui arrivent à être captivant en levant le petit doigt).
Non une bonne vidéo n’est pas nécessairement une vidéo de scène. Cela peut être une vidéo de studio , ou même tournée à domicile, en revanche quelque soit le lieu du tournage ; qualité d’image/ son / travail doivent être au rendez vous.
 

4. Montrez que vous êtes motivé

Il n’est pas rare que vos motivations soient demandées. Alors bien sûr on évite la dissertation. Mais on évite aussi les Haïkus.
“paske j’M dansé” c’est un peu faible comme motivation.
” car mes copines y seront” c’est aussi un peu limité.
“Car je veux intégrer cette grande sororité qu’est la danse tribale” bon c’est pas mal mais ça a été écrit 2000 fois, peut mieux faire.
Prenez votre temps pour vous demander pourquoi vous voulez danser sur cet événement, l’orientation de l’événement vous parle ? Vous pensez pouvoir vous inscrire dans la ligne artistique du spectacle?
Vous suivez l’événement (ou son émergence ) depuis un moment et vous souhaitez vraiment ajouter votre pierre à l’édifice ?
Posez vous les bonnes questions pour écrire les bonnes motivations.
 

5. Ayez des photos promotionnelles

Qu’est ce qu’une photo promotionnelle ? Une photo de vous , de bonne qualité , souvent sur fond neutre (souvent le noir est demandé en arrière plan).
Ça peut être une photo de scène , ou une photo studio. Mais elle doit être de qualité. L’idée c’est votre orga puisse l’utiliser pour la promo.
Voici un peu l’idée : photo où on voit le ou les artistes , sur un fond neutre (souvent noir) , une photo où les protagonistes ne sont pas trop loin de l’objectif.
 
Exemple :
 
Photo originale
Sirode sur scène au sol les bras ouverts avec un voile
Photo Hervé PHOTOGRAFF
 
Photo Promotionnelle
Affiche noire et verte qui présente un spectacle de Sirode à Vienne en 2017
Caravanseray
 

6. Respectez les dead lines

Bon alors je sais, c’est l’hôpital qui se fout de la charité, ceux qui ont déjà bossé avec moi savent que je suis souvent de celles qui oublient d’envoyer leur mp3 et fiche technique.
Donc faites ce que je dis et pas ce que je fais; respectez les dead lines bordel !
Mine de rien pour un orga ça fait une sacré différence; moins de relances et moins de soucis à se faire.

7. Parlez en autour de vous.

Alors oui , ça semble anodin mais ça fait toujours plaisir de voir que l’événement est promu par d’autres. Et puis c’est l’occasion de dire à Tata Ginette qui se plaint toujours de ne vous avoir jamais vu sur scène qu’elle en a enfin l’occasion.
 

8. Sauf si c’est Les Vegas, soyez réaliste

On évite la conduite qui exige une modification son/lumière toutes les 20 secondes, le régisseur a plusieurs numéros à gérer, donc à moins que vous soyez sur une événement qui le permet on évite ça type de fiche technique :
  • intro sur scène , noir
  • ouverture douce, lumière rouge pendant 10 secondes
  • ambiance disco de 10″” à 20″
  • fumée à 20″” avec lumière bleu de face , rouge en contre et jaune en rasant , mais allumé en canon et pas en même temps.
  • noir à 25″”
  • disco à 26″” avec des lasers et des hologrammes
  • projection de film muet à 30″”, on coupe le son pour le solo de claquette en live
Vous avez saisit le topo. Si votre numéro exige effectivement une fiche technique conséquente: qu’elle soit claire et concise.
Si vous vous produisez dans un pays étranger et que vous ne pouvez pas vous faire comprendre du régisseur (oui oui ça arrive ; Minsk 2018, Sirode face au régisseur qui ne parle que russe) arborez votre plus beau sourire et demandez aux autres artistes si elles peuvent vous aider. Non elles ne vous mangeront pas et vous vous ferez des copines par la même occasion.
 

9. Soyez cohérent dans votre proposition

Si un organisateur pose des limites claires dans les formulaires, respectez les !
Donc … on ne propose pas de refaire la scène de la chaise dans Flashdance si le formulaire spécifie”pas de liquide sur scène”.
Et plus communément; on ne propose pas un numéro de 7 minutes quand la limite est posée à 3.
 
Ah, j’oubliais; si vous envoyez une candidature dans laquelle vous proposez un univers spécifique, n’annoncez pas à l’organisateur que vous changez tout à une semaine du spectacle.
 

10. Gérer la déception

Même une super candidature peut déboucher sur un refus. Voilà une série de conseils pour gérer cette douloureuse situation :
  • Jurez comme un matelot
  • Mangez du chocolat
  • Faites un câlin (à chéri(e), au chat, au cactus…)
 
Un refus ne veut pas dire que :
  • L’orga vous déteste
  • L’orga refuse de vous voir réussir
  • L’orga veut booker que des stars
  • l’orga  veut booker uniquement ses potes
En revanche cela peut vouloir dire :
  • Votre proposition était peut être très proche d’une autre et l’orga a du faire un choix
  • Technique ou interprétation; l’un des domaines est peut être encore un peu faible et a besoin d’être développé
  • Vous avez peut être déjà été booké sur l’événement et l’orga a voulu donner la priorité aux nouveaux numéros
….
Grosso modo ne pensez pas nécessairement à mal, parfois un refus est un mal pour un bien.
Certains orgas acceptent d’expliquer pourquoi un numéro a été refusé, saisissez vous de cette opportunité.
Sinon vous pouvez aussi soumettre votre numéro à une session de coaching.
 
Voilà je pense avoir fait le tour, je vous laisse compléter dans les commentaires.

Retrouvez l'interview de Sirode

Sirode – Deviant Sisters

Quel est ton nom et/ou nom d’artiste ou les deux ? Sirode. Ton job ?...

Sirode

Artiste pluridisciplinaire (tribal , sabre, burlesque , popping) membre co- fondateur de la compagnie Deviant Sisters , organisatrice d'Hipnotix alternative bellydance party

Laisser un commentaire

Fermer le menu